Sujet : L'armée et la République 1870-1914.

           
 

Vous   retrouvez tous les éléments caractéristiques d’une intro

 

Un fait

 

Un sujet décodé

 

Une problématique

 

Le plan

 

 

 
 

Née en réaction à la défaite de Sedan, en septembre   1870, la République est confrontée dès sa naissance à une situation où   l’armée prend un grand rôle. Celui-ci ne   cesse de s’illustrer pendant toute la période allant du gouvernement de   défense Nationale à l’aube de la Grande Guerre. Les rapports entre   l’institution Militaire et la Démocratie qui s’installe progressivement à   l’initiative des républicains sont loin   d’être univoques. Si, dans le contexte de la Revanche, la République et   l’Armée semblent aller de pair, Il n’en reste pas moins que l’une ne repose   absolument pas sur les mêmes principes que l’autre. La force militaire que la   République entretient et modernise peut aussi représenter un péril pour la   démocratie.  En quoi la République a su   faire de l’armée un élément important du lien entre ce régime et les français   et pourquoi, malgré cela elle reste un danger potentiel pour celle-ci ?

 

 

 
 

 

 
 

 

 
 

La conclusion reprend tout ce qui est exposé…

 

Et ouvre une perspective

 
 

L’armée est donc une institution complexe, les cadres qui   la dirigent ne sont pas tous de fervents républicains. Les gouvernements de   la République sont pragmatiques, ils lui demandent surtout d’être efficace et   d’obéir aux ordres. La grande Muette   restera-t-elle à sa place, à recevoir des ordres, quand son rôle va devenir   de plus en plus crucial au cours de la Grande Guerre ? Certains   militaires ne trouveront-ils pas là l’occasion de prendre en main les   affaires de l’Etat ?

 

Le plan

1)L'armée c'est l'armée de la République

            - un régime légitimisé par la réaction de défense Nationale en 1970

            - l'hommage à l'armée, élément majeur du 14 Juillet
            - un objectif consensuel : la revanche implique la république dans une grande oeuvre de modernisation de l'armée
            - L'instauration d'un service militaire obligatoire accepté de la grande majorité
2)mais aussi son bras armé

            - La répression de la Commune prouve que la république n'est plus un régime révolutionnaire
            - L'armée un élément essentiel de l'expansion coloniale
            - L'armée est la seule force de maintien de l'ordre pour répondre aux troubles sociaux (grèves, émeutes)
3) mais elle reste pourtant un danger permanent pour celle-ci

            - Incompatibilité structurelle entre le fonctionnement hiérarchique de l'armée et les valeurs égalitaires et démocratiques de la République. Le citoyen le reste-t-il quand il porte un uniforme ?
            - Des officiers plus conservateurs voire hostile au régime
            - Un danger réel de coup d'état autoritaire, de Bonaparte à Boulanger
            - l'affaire Dreyfus, où la raison d'Etat contre les droits de l'Homme
            - La loi de trois ans, du débat à l'éventuelle arrestation des opposants